Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 11:02

Exercices en vrac :

• Dessiner sans relever l'outil (feutre/crayon)

• Dessiner ce que l'on voit + sons ou choses entendues (discussions, onomatopées)

• Dessiner simultanément avec les deux mains, la droite dessinant ce qui est à droite, la gauche ce qui est à gauche.

• Dessiner avec sa « mauvaise » main.

• Dessiner à l’aide de points uniquement afin d’approcher la forme globale puis relier ces points.

• Dessiner par le plein (remplir d’un geste ample l’intérieur des formes observées sans crayonner de contour préalable).

• Dessiner par le vide (boucher avec un outil épais l’espace qui entoure les choses, sans crayonner de contour préalable).

• Dessiner en regardant le sujet mais pas la feuille de papier.

• Dessiner en regardant la feuille mais pas le sujet (après l’avoir bien observé). Pour travailler la mémoire visuelle.

• Travailler avec un code couleur, par exemple rouge : archi, bleu : végétal, orange : personnages.

• Dessiner avec deux feutres de deux couleurs différentes (bichromie). Faire ressortir tels ou tels éléments, tels détails. Distinguer la peau des cheveux, les vêtements de la peau…

• Travailler en superposant deux dessins avec une même technique ou avec deux techniques différentes (sec/liquide), transparence, superpositions, entrelacement, image rendue plus riche et plus complexe.

• Rythmer son carnet en changeant de techniques et faire contraster 2 pages en vis à vis.

• Casser la logique de pages de droites uniques et intercaler parfois des double pages.

• Saturer le format de petits dessins imbriqués comme les blocs d'un mur. (voir Jochen Gerner, dessins au téléphone)

• Varier les échelles au sein d'une même page. (un grand visage et de petits objets par exemple)

• Esquisser rapidement un ensemble et ne peaufiner qu'une zone en laissant le reste inachevé. (voir dessins de prison d'Egon Schiele)

• Dessiner des fragments, des détails agrandis (zoom)

• Dessiner en noir et blanc et ne coloriser qu'un détail.

• Graduer entre croquis brut (très rapide), esquisse et plus poussée et dessin achevé. Ne pas dessiner toujours avec le même degré de précision.

• Ne dessiner qu'un élément de l'environnement : les choses écrites (enseignes, signalétiques, pub...), les végétaux, les personnages... en faisant abstraction du reste.

• Dessiner devant la télé pour s'entraîner au croquis rapide.

• Dessiner par filtre : que ce qui est rouge, que ce qui est en métal, que la peau...

• Prendre un élément trouvé sur place et l'intégrer au croquis : ticket, carte de visite, plan, pub, relief reporté par frottage... S'en servir de fond ou dessiner partiellement dessus.

• Ne dessiner que les ombres les plus marquées (en noir). L’idéal étant un paysage enneigé dont l’on ne gardera que les valeurs observées les plus sombres (en clair obscur).

• Ne reporter que les lumières (sur fond sombre)

• Travailler avec un fond obtenu par collage ou peinture ou papier de couleur.

• Travailler en ligne claire (pas d'ombre, trait fluide voir Hergé ou Matisse)

• Travailler en clair obscur (voir Hugo Pratt, Franck Miller, Alberto Breccia)

• Travailler par pochade (équivalent d'un croquis rapide mais en peinture, où l'on indique les couleurs, la forme générale et des indications d'ombres et de lumières (volume).

• Travailler par hachures, points, trames. Réduire ce que l’on voit à des lignes horizontales ou verticales, comme si on était un traceur mécanique, un scanner qui balaie une surface.

• Jouer sur les rapports d'échelle : dessiner grand ce qui est petit et inversement.

• Travailler le rapport texte/image : où placer les légendes sans gêner le dessin ? Quelle genre d'écriture, de typo est la plus adaptée à son dessin ? (voir carnets de Dupuy et Berberian)

• Synthétiser les formes par de blocs de couleur ou de papiers découpés (voir gouaches découpées de Matisse) Aller à l'essentiel par la masse.

• Synthétiser les formes par la ligne (voir dessins de Matisse, de Schiele). Utiliser le moins de traits possibles.

• Faire un abécédaire ou dessiner tout ce qui commence par une même lettre (un carnet de A, un carnet de B )

• Traquer des anomalies, des défauts, verrues ou parasites (voir notion de punctum chez Roland Barthes).

• Journal de vie : moments dessinés accompagnés de réflexions du moment.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thibault Balahy
commenter cet article

commentaires