Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 14:50

La Quête de soi

 

Le plus dur est d'apprendre ce que l'on sait déjà. Il faut crever l'écran qui nous sépare de nous-mêmes. Il faut oublier ce que l'on cherche à être pour être ce que l'on est.

 

Nous nous attendons depuis toujours derrière un mur. Le principal travail est de saper patiemment cet écran. Nous sommes le mur, le burin et le trésor caché. Quand le butin est atteint, la séparation disparaît, elle n'a jamais existé et ce butin n'est rien d'autre que soi. Et il n'y a pas de temps où ce soi n'a pas été. Le vieillard ne peut rencontrer que l'enfant immuable qu'il est. L'enfant sait qu'il est un vieux sage et la montagne d'expériences ne peut reposer que sur une fragilité parfaite, une complète innocence, un non-agir pur.

 

Qui n'a pas joué n'aura gain de soi, qui ne s'oublie pas ne touchera pas à ça. Car le jeu est la seule action sérieuse, le jeu est gratuit car il se nourrit de lui-même. L'enfance est l'art qui s'ignore et qui pourtant fait que l'art puisse être. Lorsque l'art se sait, l'art se tait. L'art se fait malgré nous quand on le fait et qu'on ne peut rien y faire, comme les abeilles cherchent du pollen car le miel les attend.

 

Il faut oublier de croire qui l'on pense être et jusqu'à ce qu'on soit quelqu'un et se deviner à tâtons, à travers un trou d'épingle : TOUT EST DEJA LA.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thibault Balahy
commenter cet article

commentaires