Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 00:36

"Imagine encore que cet homme redescende dans la caverne et aille s'asseoir à son ancienne place : n'aura-t-il pas les yeux aveuglés par les ténèbres en venant brusquement du plein soleil? Et s'il lui faut entrer de nouveau en copétition, pour juger ces ombres, avec les prisonniers qui n'ont point quitté leurs chaines, dans le moment où sa vue est encore confuse et avant que ses yeux ne se soient remis (or l'accoutumance à l'obscurité demandera un temps assez long), n'apprêtera-t-il pas à rire à ses dépens, et ne diront-ils pas qu'étant allé là-haut, il en est revenu avec la vue ruinée, de sorte que ce n'est même pas la peine d'essayer d'y monter? Et si quelqu'un tente de les délier et de les conduire en haut, et qu'ils le puissent tenir en leurs mains et tuer, ne le tueront-ils pas ?"
Platon, l'allégorie de la caverne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thibault Balahy - dans carnets
commenter cet article

commentaires

Anne 03/11/2008 15:26

Oui, en ce qui me concerne, je le lis à la lumière des réflexions de Prajnanpad notamment commenté par Desjardins (qui est plutôt dans une forme de syncrétisme, mais son approche est une bonne introduction).

Thibault Balahy 05/11/2008 10:22


Ok, je n'ai pas lu ça. Mais on trouve aussi ça chez Ramana ou Ma Ananda Moyi...


Anne 02/11/2008 21:15

Bonnes vacances alors !

Thibault Balahy 03/11/2008 09:28


Ah oui en effet, on partage la meme reference. C est un texte excellent, pas forcement bien compris ou bien explique et qu il faudrait mettre en lien avec le prinicipe
de l illusion de l hindouisme et du bouddhisme...


Anne 02/11/2008 12:53

En écho au choix du texte !

http://fleursetquestions.blogspot.com/2008/09/de-lombre-et-de-la-lumire.html

Thibault Balahy 02/11/2008 20:30


Pas le temps de voir le lien... suis a prague... stop... merci.


Sylvain 02/11/2008 12:00

Oui cela est vrai.

Certainement, oui.

La vérité parle par ta bouche.

Oui, assurément.

Mais alors comment se fait-il ?

Ah oui c'est vrai aussi.

Et n'avons-nous pas dit que ?

Si, nous l'avons dit. Tu l'as dit (bouffi).

Alors que penser de ?

C'est grave vrai, je ne sais plus que penser du coup.

Je ne m'énerve pas, j'explique aux gens.

Thibault Balahy 02/11/2008 20:31


ca va sinon?