Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 00:51
3 ans de blog ça fait quoi?
-ça fatigue
-ça fait passer le temps
-ça fait plus de 1500 articles et plus de 1500 dessins (autant de scans)
-ça fait plaisir (pour les visites et ceux qui laissent un commentaire)
-ça fait avancer le schmilblick (rencontres, projets, progrès?)
-ça "pourrit" google de liens divers et variés quand on tape son nom (alors qu'il y a trois ans il y avait 0 réponse)
-c'est la fidélité de certains (que je remercie très sincèrement) et la possibilité de découverte et de rencontre avec d'autres.
-c'est comme un bonus sur un dvd : ça ne remplace pas le film, mais c'est quand même bien de voir certaines parties des coulisses.



En Inde, on a cette comparaison du mental avec un singe qui saute de branches en branches, sans jamais se fixer, toujours en mouvement.
Internet c'est quoi sinon un super mental, qui offre des milliards de liens, de perceptions (sonores, visuelles textuelles) à notre insatiable curiosité?
Si bien que l'on n'est pas en contact avec "une" chose mais avec un faisceau, une arborescence de choses (on passe du coq à l'âne : des impôts à la dernière blague du jour).
Paradoxe : on perd l'unicité pour l'unité d'un conglomérat (appelons-ça "la soupe", peu importe qu'elle soit bonne ou pas). Ce en quoi le concept "d'aura" de Walter Benjamin est encore d'actualité (même si sa réflexion portait sur la reproductibilité "mécanique" des oeuvres, c'est amplifié par le "numérique").
Parfois cette soupe me lasse, je m'observe et je vois bien que la perception d'une chose nouvelle devient très vite caduque (même avec un "aliment" de qualité) et qu'il faut sans cesse ré-actualiser ces perceptions, sensations. Rien n'est plus éphémère qu'une note de blog (ce n'est peut-être pas plus mal).
L'aspect forcé de la chose me dérange parfois : on se sent obligé d'avoir un truc à dire ou à montrer. Comme s'il fallait occuper le terrain pour ne pas tomber dans l'oubli. Alors la tentation du silence et de l'immobilité est grande. Je me demande parfois si un site ne serait pas une meilleure chose.
Je crois que tout auteur de blog se sent parfois misérable ou lassé (sinon c'est qu'il est devenu une machine) et qu'internet n'est pas loin d'être un misérable miracle (comme le dit si joliment Michaux de la drogue).
Une nécessité du bavardage, d'un côté chez les émetteurs (productions, auto-commentaires) et de l'autre chez les récepteurs (commentateurs, consommateurs).
Misérable parfois mais quand même aussi miracle. Je ne vais pas cracher dans la (fameuse) soupe.
C'est beau aussi un singe au repos, silencieux et immobile. Non?

Partager cet article

Repost 0
Published by Thibault Balahy
commenter cet article

commentaires

POP 07/12/2009 16:36


A la question plutôt site ou plutôt blog, je dirai que le blog représente la part la plus humaine du web. Sinon longue vie à The Headless Man !


Thibault Balahy 07/12/2009 16:42


Ce n'est pas faux, c'est en tous cas moins figé.


Nadège 06/12/2009 09:58


Ton analyse est très juste.C'est un espace que je trouve parfois difficile car il peut exacerber toutes sortes d'émotions, du doute à la tristesse mais également les joies.
Bravo en tout cas pour les trois ans de ton blog, c'est tout de même une belle performance.


Thibault Balahy 06/12/2009 10:33


Merci Nadège, une performance oui des fois ça ressemble à ça. On n'a pas assez de recul sur les conséquences du net sur le système nerveux, des études sont en cours.
^^


reno 05/12/2009 12:14


oh rien d'autre qu'une reflexion par rapport à cette soupe qu'on ingurgite, dont on est devenu bien souvent accro, on manque un peu de recul par rapport à ce phenomene assez recent d'internet,
comment va evoluer cette gigantesque accumulation d'inepties et d'informations ? je pense que tout createur de blog se pose à un moment la question , continuer ou pas , pourquoi, pour qui ?


Thibault Balahy 05/12/2009 21:11


ah oui, une louche de soupe, ok. Mais il est toujours bon de se poser des questions, sur le net ou sur autre chose. Mais c'est le rapport à la quantité qui use un peu
pour le blog, la routine du rythme quotidien.
On prend quand même plus de plaisir à bosser sur des projets concrets, même si pour le blog il est possible d'avoir une sorte de retour immédiat sur ce qu'on fait. Le tout c'est que le blog ne doit
pas bouffer tout le reste (temps, énergie, etc).


reno 05/12/2009 11:08


vous en reprendrez bien une louche ... c'est moins bon froid


Thibault Balahy 05/12/2009 11:18


Pas tout compris...