Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 01:00
"Si pourtant l'on était un indien, prêt aussitôt, et sur le cheval lancé à toute allure, penché en avant à l'oblique contre le ciel, secoué sans cesse d'un tressaillement rapide au-dessus du sol qui tremble, jusqu'au moment de quitter les éperons, car il n'y avait pas d'éperons, jusqu'au moment de rejeter les rênes, car il n'y avait pas de rênes, et l'on voyait à peine le pays devant soi comme une lande tondue à ras, et déjàsans encolure ni tête, le cheval."

"Le désir de devenir un indien", Kafka.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thibault Balahy - dans dessin
commenter cet article

commentaires

POP 14/06/2009 14:31

Han la la merci pour cette parabole de Kafka, cette chevauchée d'une vitesse absolue, de fuite peut-être, rien derrière lui, pas de passé, rien devant lui ou presque rien, pas d'avenir et toujours à travers ces mots forts de Kafka cette quête d'identité, être ce que je ne suis pas et ne pas être ce que je suis....

Thibault Balahy 14/06/2009 14:46


Oui, il est beau ce petit texte. Content que ça te parle aussi.