Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 11:06

 

 

 

Voici comment j'ai procédé pour l'élaboration du dernier épisode des autres gens (voir ci-dessous l'article pink lag, où je montre les effets de transparences sur cette série d'images en recto/verso).

J'ai séparé deux zones de dessin, le trait noir sur la face de ma feuille...

paris1.jpg

Et j'ai rajouté les effets de masses et d'ombres à l'éosine et pinceau à l'arrière de la même page, par transparence à la table lumineuse.

 

paris2.jpget l'addition des deux zones (calques sur photoshop) donne ça :

 

102-14

 

C'est une approche du dessin intéressante qui segmente et sélectionne les informations, les deux techniques se complétant pour former l'image globale. C'est assez proche de la manière de travailler en sérigraphie, en pensant par couche. On peut noter qu'on pourrait montrer l'une ou l'autre face de la feuille (la noire ou celle traitée en couleur) de façon isolée, avec parfois un aspect presque abstrait, épuré.

 

On peut par moment dessiner ainsi de façon fragmentaire, sans reporter tous les détails. Un bon exercice pour s'entraîner à cette façon de voir en ces temps neigeux : regarder le paysage et dessiner seulement les zones les plus sombres, tout ce qui est blanc disparaissant dans le blanc du papier, tout ce qui est vu étant figurer à l'encre en noir (pas de demi-teintes, en contraste maximum).

La neige est un un élément d'abstraction intéressant car elle est tend à tout effacer, à tout unifier et nous fait redécouvrir notre environnement sous un nouveau jour.  Sans parler du calme que cela produit sur notre perception moins sollicitée...

 

she1.jpgshe2.jpg102-11

Partager cet article

Repost 0
Published by Thibault Balahy - dans bande dessinée
commenter cet article

commentaires