Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 13:04

 

La véritable nourriture de l'artiste c'est l'art. Parce que l'argent ça ne se mange pas. Qu'est-ce qui expliquerait sinon que certains continuent contre vents et marées à continuer à oeuvrer alors qu'ils ne touchent pas un rond (ou si peu)?
Ceux qui pensent à l'Art en terme de pouvoir et d'argent produisent des formes en conséquences (indigestes), ceux qui se concentrent sur l'essentiel peuvent encore émouvoir et nourrir.
La politique de la vache maigre est indépendante du succès ou de l'insuccès. L'artiste dans le besoin est contraint à faire avec, celui qui est reconnu devrait continuer à adopter la même logique : faire parce qu'il faut faire et non pas faire pour. Quel beau paradoxe, ceux qui ont peu donnent finalement beaucoup!
Le premier moteur de la création c'est la contrainte, même avec trois fois rien on peut faire beaucoup. Ce sont les choses aux origines les plus modestes et dérisoires qui sont souvent les plus géniales (c'est quand la boue se transforme en or qu'on applaudit, l'argent transmuté en or nous épatera forcément moins). Les conditions extérieures ne doivent pas nous modeler mais c'est nous qui devons les modeler.

(pour François)

 
(les patates figurant dans ces images ont fait l'objet de mon repas, rien ne se gache, rien ne se perd, tout se transforme)






Et un grand merci à:

PAULINE


JEAN-JACQUES


KEVIN

 

MIRANDA


JEAN-EUDE

JOSIE

 

et MICHELINE

Partager cet article

Repost 0
Published by Thibault Balahy - dans dessin
commenter cet article

commentaires

nadège 30/08/2009 18:38

J'adore Kévin !!!

Bon courage dans ton honorable travail.

Thibault Balahy 31/08/2009 20:18


Kévin te remercie et moi aussi par la même occasion : figure-toi que mon honorable travail a pris l'air dans un festival et a été chatouillé par des milliers d'yeux et
qu'il ne s'en porte que mieux.


PhA 26/08/2009 22:28

Terrible, tous ces scalps.
(De temps en temps ce sentiment d'avoir choisi l'écriture contre le dessin pour plus de pauvreté encore. Impression peu fondée sans doute.)

Thibault Balahy 28/08/2009 09:33


Non au contraire, je suis d'accord avec toi, pour moi écrire et dessiner participe d'un même élan (marquer une surface vierge, signes graphiques laissés sur la page).
L'écrivain comme le dessinateur a la liberté de ne posséder rien d'autre qu'une feuille et un crayon.