Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 10:07

Kid 28
Kid 28
Kid 28
Published by Thibault Balahy
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 16:10

Le rythme

 

Imaginons que la page soit une patinoire et qu'importent l'orientation des traits et le parcours des yeux suivant ces lignes autant qu'importe la fluidité de la danse du patineur et la succession harmonieuse de ses mouvements. Sinon, imaginez un skieur ou un snowboarder évoluant sur la neige, le parallèle reste le même.

 

Ceci étant dit, la réalité du dessin contient deux temps mêlés : celui du trait en train de se faire (passé ou présent du dessinateur) / la trace qui en résulte (présent et futur du lecteur). Avant / après si l'on veut, qui sont confondus dans la perception finale du dessin. Cet après ne peut que garder en mémoire son avant (comme un animal piégé dans la glace, comme le mouvement du vent et de l'eau inscrits dans les rides du sable, comme des empreintes de pas dans la neige). Les deux étant liés comme pile et face d’une pièce. 

Gestes du dessinateur / empreintes qui en résulte. Réalité d’un séisme / lignes saccadées inscrites sur le sismographe. Intention première / lisibilité plus ou moins grande de celle-ci dans dans sa transcription.

Autrement dit, enregistrement sensible des conditions mêmes du parcours de l'outil sur un support et tout ce qui s'y rattache. 

 

A savoir : le papier a-t-il accroché et résisté à la mine, l'a-t-il laissé glisser sans heurts, l'outil s'est-il déchargé de son encre ou de son pigment durant le tracé d'une ligne, l'outil est il neuf ou usé, le geste est il sûr ou hésitant, l'émotion ou la fatigue a-t-elle pris le dessus sur le contrôle, la vitesse du mouvement traçant est-il régulier sur l'ensemble du dessin ou présente-t-elle des variations, le dessinateur est-il gaucher ou droitier, dans quel endroit de la page a-t-on démarré (du centre? d'un côté gauche, droit, d'en bas, d'en haut?), le dessin a-t-il été réalisé d'un jet ou a-t-il nécessité plusieurs reprises, la pression de l'outil est elle légère ou  bien a-t-elle déformé voire troué le support... 

 

Tout importe. Même si au final tout n'est pas visible, tout est inscrit dans la matière, tout fait sens, et même ce qui se cache se montre, puisque l'auteur en a été témoin, puisque le lecteur lit et revit l'image. La force de l'après se décide dans l'intensité de l'avant. On ne peut pas tricher. La simulation de ceci ou cela sourdra dans le résultat final.

 

C'est pour cela qu'il faut prendre conscience du sens des déplacements de la main sur le support, leur ordre, leur intensité, leur vitesse, leur degré de contrôle ainsi que le parcours de l'oeil induit par cet ensemble de choix du dessinateur chez le futur spectateur. Sens du point de vue sémantique (quoique le geste puisse aussi être intuitif et sans dessein très clair) et sens du point de vue spatial puisque l'oeil va refaire le chemin des lignes, du moins percevra des logiques de dynamiques (ascendantes, descendantes, obliques...).

 

C'est là que la notion de rythme se pose. A chaque instant du dessin, nous orientons une cadence, une certaine danse. Danse que dansera l’oeil du spectateur, de même que celle, dessinant, l’oeil du dessinateur danse. Cela est vrai d’une image unique tout comme d’une image composite (je parlerai dans ce cas de la planche en bande dessinée) comme peut l’être la série, le diptyque ou le triptyque.

Le rythme pouvant, au sein d’une image, être unique, binaire, ternaire : majorité de lignes verticales, horizontales, mélange des deux, introduction d’obliques, de courbes, etc.

Des lignes de forces courent ainsi de façon plus ou moins  évidentes au sein de la jungle des signes que constitue la page.

Si j’oppose deux panneaux d’un diptyque, je peux opposer deux logiques ou au contraire renforcer une même direction, un même rythme.

 

Dans le cas d’une planche (qu’elle soit organisée en cases ou sans cases), le rythme peut être crée en changeant d’orientation d’une image à l’autre de façon régulière ou irrégulière. L’image-planche étant la somme d’images-cases juxtaposées, le détail peut alors permettre dans son placement de guider d’une zone de la page à une autre, de faciliter la fluidité de la circulation de l’oeil dans le tout, ou encore la retarder, la gêner, la suspendre.

 

Le rythme pourra concentrer ou décentrer l’attention, la multiplier.

Le rythme pourra aussi naître de la différenciation dans la répartition des valeurs (le clair, le sombre), les contrastes, les vides, ce qui est montré et ce qui est éludé.

Il pourra être rock, binaire, répétitif ou bien déconstruit, démultiplié, jazz.

Cette humeur appuiera l’effet recherché chez le spectateur et en soi-même.

Le rythme pourra se renforcer en figurant des éléments qui amènent leur propre logique : verticales des arbres ou des immeubles, horizontales des paysages, obliques des pentes ou des reliefs.

Ou bien rester dans l’abstraction du mouvement pur de la main caressant une surface ou griffonnant un message plus ou moins lisible, comme le fait si bien Cy Twombly ou les calligraphes Orientaux.

 

Published by Thibault Balahy
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 11:46

Forgive / Never forget
Forgive / Never forget
Forgive / Never forget
Published by Thibault Balahy
commenter cet article
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 10:53

"Falaises", page 167.

 

"Dawson, le nord c'est pas fait pour les chiens." Avec Wilfried Hildebrandt, éditions viltis bd.

Published by Thibault Balahy
commenter cet article
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 11:21

SLAVERY
SLAVERY
SLAVERY
Published by Thibault Balahy
commenter cet article
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 13:56

Eosine et tampon
Eosine et tampon

Eosine et tampon

Published by Thibault Balahy
commenter cet article
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 10:25

Collage, craie noire, scotch, tampon
Collage, craie noire, scotch, tampon
Collage, craie noire, scotch, tampon

Collage, craie noire, scotch, tampon

Published by Thibault Balahy
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 09:28

Scotch et pierre noire
Scotch et pierre noire
Scotch et pierre noire

Scotch et pierre noire

Published by Thibault Balahy
commenter cet article
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 11:27

ABC

 

Gouache et tampons
Gouache et tampons
Gouache et tampons
Gouache et tampons

Gouache et tampons

Published by Thibault Balahy
commenter cet article
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 10:30

Water
Water
Water
Water
Published by Thibault Balahy
commenter cet article